En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Rarycîme en vacances ! Et bonne année!

Comme à chaque fin de saison on se demande tous, nous qui travaillons quand les gens, nos clients sont en vacances, que faire et où aller ?
Le projet d'aller me frotter aux exigences de l'escalade outre Atlantique m'a traversé l'esprit un an auparavant et c'est en toute logique que je le propose à Arnaud, qui accepte aussitôt.
C'est décidé, nous partirons grimper aux États Unis cet Automne !!!
Le Yosemite et ses fissures de granit s'imposent comme un premier arrêt obligatoire pour qui veut tester ses capacités et son mental dans une escalade physique et déroutante qui n'a rien d'européenne. Une grosse semaine passée à grimper dans cette vallée magnifique, bien que sur fréquentée par les touristes du monde entier, nous permet d'envisager gentiment de nous lancer dans des projets plus audacieux !
Après avoir fait les classiques (et moins classiques) du coin et s'être fait peur dans les fissures larges (offwidth et autre squeeze chimney) on aimerait, avec Arnaud faire un saut dans les "Bigwall" mythiques de la vallée, la Regular à Half Dome ou le Nose sur El Capitan. Malheureusement la météo annonce quatre jours de mauvais, la pluie va tomber drue et nos rêves de bivouacs en paroi, s'envoler ... Bien que nous ayons encore relativement du temps, nous décidons de remettre à une autre fois ces voyages à la verticale, direction le voyage, bien horizontal celui là, plein Est vers l'Utah et les fissures de gré parfaites. Premier et bref arrêt à Zion puis Moab, Indian Creek et le désert à l'autre bout de cet état.
De péripéties en anecdotes, on rentre petit à petit dans le vif du sujet, dans le voyage a proprement dit ! Certes les parois du désert n'ont pas l'ampleur de leur consœur californienne, mais le dépaysement est ici, total. Fini les bus de japonais, on est au milieu du désert et ça c'est vraiment extraordinaire !
Pour ma part le voyage à but "montagnistique" doit tout de même avoir une dimension de découverte, quelque chose de nouveau qui vaut la peine de défendre un bilan carbone pendant un mois proche de celui d'une centrale à charbon chinoise. Sans ça, autant partir grimper en Espagne ou dans le Verdon !
Nous passerons une petite quinzaine de jours sur place, avec les copains rencontrés au cours de ce rock trip, coupés du reste du monde. Parce qu'après avoir couru l'Alpe tout l'été, il faut quand même prendre un peu des vacances ! La suite est plus classique, 1000 miles et 23 heures de voiture pour rejoindre San Francisco, autant d'heures vol et de transport et un jetlag un peu taquin. Quand tu rentres de ce voyage après un mois, t'as plus mauvaise mine (bien que plus bronzé) que lorsque tu es parti. Et l'envie d'y retourner, signe de réussite du projet ! Arnaud restera encore deux semaines après m'avoir reconduit à l'aéroport retournera au Yosemite.
J'en profite pour saluer tous les gens qui nous ont accompagnés au cours de ce mois, Antoine Lang, Dam et Xav, les pyrénéens, Jérôme Sullivan et sa sœur qui nous a accueilli bras ouvert à Berkeley ainsi que les deux filles des équipes FFME.
Pour le reste je vous laisse savourer les images que nous avons pris Arnaud et moi. Enjoy et à très vite dans la neige pour cette saison qui s'annonce plutôt bien!
On vous transmet, famille, amis et clients, tous nos vœux de bonheurs montagnards pour cette année 2017 !
Que nos rêves d'évasion et de sommet puissent se réaliser !!!

Bien à vous,

Arnaud et Antoine